Ici c’est ailleurs

ICI C’EST AILLEURS
250/200cm Fragments de verre cassés, 2008

Les frontières sont des fils coupants qui dissèquent la peau d’un territoire.
Ce sont des lames qui séparent la terre en deux moitiés laissant une plaie ouverte
Cette blessure, c’est la blessure de vouloir croire en un monde meilleur et se retrouver avec un sol jonché de verre cassé.
Les notions de frontières et de territoire sont très larges et peuvent recouvrir de nombreux sens : géographique, politique, intime, sensible, mental ou physique, mais ils sont avant tout le présent et l’avenir d’une société à la recherche d’elle-même .
Cette oeuvre essaie de refléter d’une manière métaphorique le contraste entre
ce qu’espère trouver un homme quand il abandonne son pays (par volonté ou par nécessité et ce à quoi il va devoir se confronter).
Ici c’est ailleurs tente de réfléchir sur l’immigration, en créant une image où la forme redevient l’espace d’une projection mentale